Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 09/12/16

Tracfin bien occupé par le terrorisme.-

Depuis les attentats de janvier 2015, Tracfin est nettement plus mobilisée sur la répression du financement du terrorisme avec 10 agents à temps plein ayant transmis entre le 1er janvier et le 30 septembre 250 notes d'information aux services de renseignement et 36 à la Justice. Mais avec 93% des déclarations de soupçon (45.266 unités en 2015) lui étant transmises par les banques et établissements financiers, Tracfin aimerait plus d'implication des autres professions susceptibles de signaler. Si les récents efforts des mandataires, liquidateurs, et notaires sont salués, agents immobiliers, huissiers, avocats, secteur de l'art et agents sportifs sont appelés à plus de coopération, de même désormais que le secteur de la fintech (moyens financiers dématérialisés et non bancarisés).

Vous êtes...
  • STARTUP
  • PME
  • Professions libérales
  • SECTEUR NON MARCHAND
  • ENTREPRISE CULTURELLE
  • FILIALE DE Société étrangère

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

Suivez-nous !

Top