Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 12/10/16

Réparation de préjudice "qu'en cas de faute lourde".-

Dans un arrêt du 22 juin, la chambre sociale de la Cour de Cassation a estimé qu'un salarié fautif (en l'espèce un commercial reconnu coupable de détournement de clientèle au profit d'un concurrent) pouvait être appelé à réparer le préjudice causé à son employeur "qu'en cas de faute lourde caractérisée par l'intention de nuire".

Vous êtes...
  • STARTUP
  • PME
  • Professions libérales
  • SECTEUR NON MARCHAND
  • ENTREPRISE CULTURELLE
  • FILIALE DE Société étrangère

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

Suivez-nous !

Top