Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 20/04/17

Etats-Unis et Australie se ferment aux talents étrangers.-

Donald Trump a signé un décret visant à réformer les visas H-1B, instaurés en 1990 et qui permettent d'allouer annuellement 85.000 visas de travail au titre de compétences requises par l'économie américaine mais non disponibles localement. Alors que 200.000 demandes annuelles sont opérées sur ce visa, un peu plus de 1 million de travailleurs qualifiés étrangers vivent avec (13% des salariés de la hi-tech) selon une étude Goldman Sachs. Même démarche de Malcom Turnbull en Australie avec le visa 457 instauré en 1996 pour les étrangers qualifiés ayant décroché un contrat de travail australien (96.000 bénéficiaires à ce jour).

Vous êtes...
  • STARTUP
  • PME
  • Professions libérales
  • SECTEUR NON MARCHAND
  • ENTREPRISE CULTURELLE
  • FILIALE DE Société étrangère

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

Suivez-nous !

Top