Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 16/01/17

Critiques de l'omnipotence de la Justice américaine.-

Volkswagen (4,3 milliards de dollars d'amende en plus des 15,3 milliards de dedommagements), Fiat Chrysler (ouverture d'une enquête pour dieselgate), Takata (1 milliard de dollars) : les "deferred prosecution agreement" permettant à une entreprise d'éviter un procès aux Etats-Unis sont en pleine croissance, mais des voix commencent à s'élever contre cette manne qui joue sur la peur des groupes de ne plus accéder au marché états-unien. Après Barclays en décembre, qui a refusé tout arrangement quitte à prendre le risque d'un procès dans le dossier subprimes, le PDG de Fiat Chrysler a réagi vertement aux "foutaises" de l'EPA. Les groupes adaptent de plus en plus leurs comportements face à l'étendue de l'extraterritorialité du droit américain.

Vous êtes...
  • STARTUP
  • PME
  • Professions libérales
  • SECTEUR NON MARCHAND
  • ENTREPRISE CULTURELLE
  • FILIALE DE Société étrangère

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

Suivez-nous !

Top